Bog-Delaet.com
“Que le péché ne règne donc point en votre corps mortel, pour lui obéir en ses convoitises. ”
(Romains 6:12)
“La langue est placée parmi nos membres, souillant tout le corps, et enflammant le cercle de la vie étant elle-même enflammée du feu de la géhenne.”
(Jacques 3:6)
Témoignages

LA GUÉRISON DE VALENTINE ARKATOVA


J’habite la ville de Novomoskovsk, dans la région de Toula. Notre région s’est très contaminée par la radiation. Ma mère et mon frère sont décédés à cause du cancer. Je m’attendais au même sort, mais Dieu de façon miraculeuse a mis fin à cela. Je vais raconter brièvement de quelques événements de ma vie, qui concernent la guérison.

En 1991, j’avais commencé à prendre part aux réunions d’une communauté des Chrétiens, mais je ne partageais pas leur opinion quant aux Dons Spirituels. Dieu éveillait mon cœur à ce que tous doivent être baptisés du Saint Esprit, ayant LE DON DE PARLER EN D’AUTRES LANGUES et recevoir LES DONS DU SAINT ESPRIT, dont il est écrit dans l’Évangile. Je parlais de cela à haute voix, mais cela leur déplaisait. Et quand Dieu m’a baptisée du Saint Esprit, m’ayant donné LE DON DE PARLER EN D’AUTRES LANGUES, ils ont par la voie d’un vote (cinq se sont abstenus) m’ont exclue de leur communauté.

Maintenant, je me réjouis de ce que le Seigneur de cette façon m’a amenée dans l’Église de Kovel vers Son peuple. Ici Dieu a ouvert SON CHEMIN – LE CHEMIN DE LA PAIX DE L’AMOUR, LE CHEMIN VERS LE SALUT à mon âme aussi et m’a sauvée de la mort physique évidente. En lisant la Bible, j’ai compris que les signes qui apparaissent dans notre Église sont une confirmation expresse que nous avons cru de la manière juste. Précisément c’est pourquoi la foi qui nous est donnée par Dieu est accompagnée par de nombreux signes, qui se suivent l’un après l’autre, de même que c’est écrit dans l’Évangile: «Il leur dit (Jésus): Allez par tout le monde et prêchez l’Évangile à toute créature (tous les gens). Celui qui aura cru et aura été baptisé, sera sauvé; mais celui qui n’aura pas cru, sera condamné. Voici les signes qui accompagneront ceux qui auront cru: En Mon Nom ils chasseront les démons; ils parleront de nouvelles langues; ils saisiront des serpents, et s’ils boivent quelque breuvage mortel, s’ils boivent quelque breuvage mortel, il ne leur fera point de mal; ils imposeront les mains aux malades, et les malades seront guéris. Le Seigneur, après leur avoir parlé, fut enlevé au ciel, et Il s’assit à la droite de Dieu. Et ils s’en allèrent prêcher partout, le Seigneur les aidait et confirmait la parole par les signes qui l’accompagnaient. Amen» (Marc 16:15-20).

Je veux raconter en détail comment Dieu a opéré un grand miracle – Il m’a guérie d’une maladie mortelle. À la fin de l’été 2004, des symptômes accablants avaient commencé à me troubler: la faiblesse, la température élevée, le frisson, la fatigue, le malaise. Cela a duré plus de deux mois. L’état de ma santé devenait de plus en plus grave. Chaque jour j’avais mal à la tête, la température du corps se maintenait au-dessus de 39ºC, j’avais la fièvre. Les douleurs devenaient si fortes que c’était impossible de toucher la tête, comme si toutes les racine des cheveux s’étaient enflammées. La toux permanente avec expectoration abondante me harcelait le jour et la nuit; j’avais des douleurs aux os du rachis lombaire et aux reins. J’étais faible et ne pouvais pas se passer de l’aide des autres, c’est pourquoi une sœur croyante dans le Seigneur me surveillait constament. Elle m’a abritée chez elle, elles s’est occupée de moi avec beaucoup de diligence et de sincérité. Que le Seigneur par Sa grâce la récompense, car je n’ai rien à lui donner pour la remercier.

Le médecin du quartier de l’hôpital municipal de Kovel m’a envoyée faire des examens, et a prescrit un traitement qui n’avait aucun effet. J’allais de plus en plus mal: aux symptômes mentionnés ci-dessus s’était ajouté l’anhélation, la pâleur de la peau, les gonflements du visage, des jambes (des pieds, tibias).

En novembre 2004, je me suis adressée aux médecins de l’hôpital ferroviaire de la gare de Kovel. Après une étude de mon cas et un examen, ils m’ont envoyée au dispensaire oncologique régional de la ville de Loutsk. Sur la base des résultats m’ont fait le diagnostic final: Myélome multiple – déroulement grave, anémie hypochrome secondaire – degré grave, néphroangiosclérose, hypertension secondaire degré 2.

Le myélome multiple est un cancer qui affecte les plasmocytes, des cellules du système immunitaire qui correspondent au stade final de différenciation des lymphocytes B. Leur multiplication incontrôlée dans la moelle osseuse fragilise les os, perturbe la production des globules rouges et des cellules immunitaires, et peut également entraîner des complications rénales sévères. Des tumeurs se développent, provoquant la destruction des parties osseuses. L’insuffisance de fonctionnement de la moelle osseuse due à l’excès de plasmocytes dans la moëlle osseuse et entraînant une anémie importante (production insuffisante de globules rouges) et la température élevée permanente a un effet funeste sur les l’organisme. L’espérance de vie des personnes atteintes de cette maladie redoutable est de cinq ans en moyenne après le diagnostic, et aucun traitement n’existe pour le moment («L’encyclopédie médicale»).

La néphroangiosclérose est une maladie des reins.

Ayant appris le diagnostic, j’ai refusé le traitement prescrit parce que je ne croyais pas qu’il pouvait m’aider, car mon frère germain bien qu’il se soignait à l’hôpital, est mort dans un état grave d’une maladie cancéreuse. J’ai aussi refusé la ponction de la moelle osseuse – je me souvient qu’on avait fait la même ponction à ma mère à Moscou et peu après elle était morte. En décembre 2004, l’état de ma santé était devenu grave: j’avais une pâleur sévère, la somnolence, la faiblesse, une toux grasse, les douleurs dans la cage thoracique, l’anhélation, la température de 39-39.8ºC. J’étais toujours au lit. La face s’était gonflée, c’était difficile de mâcher, car j’avais la gnathalgie. J’avais les jambes gonflées et elles me faisaient si mal que je ne pouvais pas mettre des souliers, et les chaussettes devaient être moelleuses pour ne pas serrer la peau des jambes. Ce n’était pas possible de toucher mon corps à cause des douleurs. Aux endroits où se trouve les nœuds lymphatiques et sur les jambes, depuis la plante du pied jusqu’au genou, la peau se desséchait et se détachait comme des sciures fines. On ne pouvait par aucun moyen stopper cela: ni par le lavage, ni par l’essuyage.

Étant rentrée du dispensaire oncologique régional de la ville de Loutsk, j’avais immédiatement pris soin de préparer les vêtements en cas de décès. Mais le ministre de l’Église de Kovel, étant venu chez moi, m’a dit de disposer mon cœur pour une guérison Divine par laquelle Dieu sera glorifié. Je ne croyais pas cela.

Le temps passait, et par mon incrédulité j’empêchais la guérison jusqu’au moment où pendant une réunion de l’Église de Kovel on a fait une prière pour moi afin que Dieu augmente en moi la foi. Aussitôt il y a eu un changement dans mon coeur: j’avais l’impression de me réveiller d’un sommeil et j’étais effrayée de ce que pendant six mois je ne partais plus à la réunion. J’ai eu un sentiment que je voulais vivre, aller aux réunions des croyants et j’ai cru en la possibilité d’être guérie. Bien que je n’avais pas eu le temps de le déclarer, à mon grand étonnement, le 23 avril les croyants de l’Église de Kovel sont venus chez moi. J’ai demandé de priér pour ma guérison. Pendant la prière DIEU A DIT par le ministre de l’Église qu’Il me guérit. Cette PAROLE DE DIEU a fait un miracle. Au moment où, précisément, la Parole était sortie, la Puissance Guérissante de Dieu a apparu et m’a remplie de manière si forte que les maladies m’ont quittée! La température élevée du corps qui était entre 39 et 39.8ºC pendant six mois, est devenue normale. La toux a cessé, j’ai senti la force et le renouvellement dans mon corps. Et le lendemain, sans l’aide des autres je me suis habillée et suis allée à la réunion. J’ai monté le seuil moi-même et je suis entrée dans la salle où se tenait la réunion des croyants et j’ai quitté l’assemblée après la fin du service de Dieu ensemble avec les autres. Ceux qui me voyaient disaient que mes yeux n’étaient plus ternes comme ceux d’avant qui ne pouvaient pas voir la lumière, mais qu’ils étaient nouveaux, pleins de joie.

Mardi, deux jours après ma guérison, je suis allée au pré et j’ai cueilli des herbes. En rentrant, j’ai rencontré une soeur croyante Nadine. Elle était très étonnée que je me promenais, et se réjouissait de ma guérison.

Samedi, sans l’aide des autres j’ai lavé le plancher de la maison, mis en ordre mes vêtements et lit, pris un bain chaud. Par la grâce de Dieu, la mort a quitté la maison où je me trouvais.

Peu après ma guérison, j’ai constaté que je pouvais m’accroupir beaucoup de fois de suite et se lever facilement même avec les bras tendus.

Et aussi je me réjouis de ce que Dieu m’a guérie aux yeux de beaucoup de témoins qui se réjouissent à présent avec moi.

Gloire pour tout au Grand Saint Dieu le Père et au Fils et au Saint Esprit! Amen!

Valentine Arkatova

Novomoskovsk, Russie

Retour à la liste »

Le Grand Dieu Tout-Puissant, le Créateur du Ciel et de la Terre, dans Son Fils Jésus Christ a ouvert Son Chemin Éternel – le Chemin de la Paix de l’Amour. Nous suivons ce Chemin et prêchons la Parole de Dieu.

plus »

L’histoire de l’Église de Kovel fondée en 1924 est racontée par Vassili Makarus, qui est le ministre de notre Église. À l’âge de 16 ans il fut malade à la mort, mais Dieu l’a guéri, en lui donnant la vie à nouveau. C’est pourquoi il s’est voué au Dieu: il ne s’est pas marié.

plus »

Depuis plus de cinquante ans sans interruption l’Église de Kovel jeûne et prie Dieu pour tout l’Univers chaque dimanche. Nous continuons de le faire maintenant. Nous ne mangeons rien, ne buvons rien jusqu’à 6 heures du soir. Entre 2 heures et 4 heures de l’après-midi* nous faisons des prières ferventes plusieurs fois. Nous prions pour tous les peuples, les tribus et les langues, pour leurs présidents, rois et souverains, pour que la miséricorde de Dieu elle-même aide dans toutes les œuvres qui se font sur la Terre.
Vous pouvez déterminer le temps pour vos prières selon l’indicateur de l’heure qui se trouve au coin en haut à droite sur chaque page de notre site. Cet indicateur de l’heure indique le temps quand nous faisons nos prières.

plus »